Rodrigue Couleurs et Lumière
atelier de vitrail, Sherbrooke, Québec, Canada
Un vitrail dans chaque maison...

John Charles Spence

18xx-1890


L'Évangeliste Saint-Marc
John C. Spence, 1895-1900
Chapelle de l'Université Bishop
Sherbrooke, Québec, Canada
Évangeliste Saint-Marc, chapelle de l'Université Bishop
Serge Rodrigue - atelier-rodrigue.com

Il serait le fils de William Spence, célèbre sculpteur de Liverpool en Angleterre. John C. Spence enseignait le dessin en 1854-1855 au Mechanics' Institute de Montréal.

Il débute la fabrication de vitraux en 1856 sur la rue Notre-Dame à Montréal devenant ainsi le pionnier de cet art verrier en sol québécois. En 1880, ses fils William et Henry se joignent à lui et l'entreprise opère sous le nom J.C. Spence & Sons. Les locaux occupent deux planchers et sont situés au coin des rues Bleury et Jurors (aujourd'hui rue Viger). En plus des vitraux, on y vend une large gamme d'accessoires d'église. Ils ont été recompensés d'une médaille à l'Exposition Internationale de Chicago en 1893. L'atelier poursuit ses activités après le décès de John C. Spence jusqu'en 1914.

John C. Spence a oeuvré activement et généreusement avec le révérand Edmund Wood à la construction de l'église St. John the Evangelist à Montréal, l'église au toit rouge située près de la Place-des-Arts. Il est enterré au cimetière Mont-Royal. Le peintre québécois Paul Archibald Caron a débuté sa carrière artistique comme illustrateur pour J.C. Spence & Sons.

Ses vitraux ont une apparence typique des oeuvres de tradition anglaise. Ils sont faits de peinture sur verre. Ses dessins sont bien réussis, particulièrement les visages des personnages qui ailleurs, font souvent l'objet d'un défaut d'intégration à la verrière. Ce sont des oeuvres qui imposent le respect considérant leur âge et les limitations techniques de l'époque.

John C. Spence a produit des vitraux pour les églises anglicanes à quelques exceptions près. On les retrouve majoritairement au Québec mais aussi au Canada et aux États-Unis. Il a même un ensemble de verrières à l'église presbytérienne de la 5ième Avenue à New York !


gauche: The Power of the Highest Shall Overshadow Thee
droite: The Word Was Made Flesh
John C. Spence, 1895-1900
Chapelle St. Mark, Université Bishop, Lennoxville
Sherbrooke, Québec, Canada
vitraux de J.C. Spence and Sons
Serge Rodrigue - atelier-rodrigue.com

Voici une liste de quelques endroits au Québec où l'on peut y admirer les vitraux de J.C. Spence & Sons:

1
2 3 4 5 6 7 8 9 10

sources

partager ce
contenu :